Flashmag,the sharpness in news and leisure...

Top 12 femmes noires, qui ont marqué l'histoire de l'ère moderne contemporaine.

March 7, 2012 0 Comments

Top 12 femmes noires, qui ont marqué  l'histoire de l'ère moderne contemporaine.

Eunice Johnson.

Mme Johnson et son mari, John H. Johnson, décédé en 2005, a fondé en 1945  le magazine Ebony. C'était Mme Johnson qui avait suggéré que le magazine, soit orienté vers les lecteurs noirs, c’est aussi elle qui lui donnera le nom de ce bois précieux.

Eunice W. Johnson créa aussi  l’Ebony Fashion Fair, une tournée annuelle très réputée,  couvrant près de 200 villes qui présente la mode, la  haute couture et le prêt-à-porter, au public essentiellement afro-américaine depuis plus de 50 ans. Mme Johnson, qui était aussi l'un des tout premiers entrepreneurs de cosmétiques, à mettre sur le marché des produits exclusivement réservés aux  femmes noires,
Ce qui avait commencé comme une faveur à un ami, en organisant un défilé de mode pour recueillir des fonds pour un hôpital de la Nouvelle-Orléans en 1958, a évolué pour devenir une méga production des défilés de mode dont ont participé les plus grands noms de l’industrie du vêtement, mettant en exergue les dernières créations de designers comme Christian Dior, Yves Saint Laurent, Oscar de la la Renta ou Valentino.
Mme Johnson est décédée le 3 janvier 2010 à son domicile à Chicago, elle était âgée de 93. Survécu  par sa fille, Linda Johnson Rice, qui est présidente et chef de la direction de Johnson Publishing, et de sa petite-fille.


Oprah Winfrey

Oprah Winfrey (née Oprah Gail Winfrey; le 29 Janvier, 1954) est la première femme noire  propriétaire de média network, présentatrice de  talk-show, actrice, productrice et philanthrope. Winfrey est connue pour sa téléréalité éponyme, ce talk-show multi-primé, est devenu le programme TV ayant reçu le plus grand nombre de téléspectateurs  dans l'histoire à  l'échelle nationale il fut syndiqué de 1986 à 2011. Elle est aussi connue comme  la plus riche afro-américaine du 20e siècle, le plus grand philanthrope noire de l'histoire aux Etats-Unis. Elle  été pendant un certain temps la seule milliardaire de race noir tout sexe confondu ... Porté par la création d'une forme plus intime confessions par support de communication, elle est reconnue pour avoir popularisé et a révolutionné le genre talkshow tabloïd. Depuis 2011 elle a son propre réseau multimédia, l'Oprah Winfrey Network
Selon Forbes  Winfrey fut le seul milliardaire noir de 2004 à 2006 et la toute première femme noire milliardaire dans l'histoire du monde. Selon Forbes, en Septembre 2010 Winfrey a rapporté plus de $ 2,7 milliards et a dépassé l'ancien chef de la direction d'eBay Meg Whitman comme le plus riche self-made woman en Amérique.


Whitney Houston

Whitney Elisabeth Houston  naquit dans une famille musicale, le 9 Août 1963, à Newark, New Jersey, la fille de la célèbre chanteuse de Gospel Cissy Houston, cousine de la chanteuse de blues Dionne Warwick et filleule de la légende du soul Aretha Franklin.
Son premier album, «Whitney Houston», sortit en 1985 et  devint l'album le plus vendu par un artiste débutant. Plusieurs singles, dont "Saving All My Love for You», «How Will I Know», «You Give Good Love» et «The Greatest Love of All», sont des extraits de l'album, qui lui ont permis de battre le record des Beatles  se plaçant sept fois consécutivement au numéro 1 des charts aux États-Unis. L'album s'est vendu à 3 millions d'exemplaires dans sa première année aux États-Unis et  à 25 millions dans le monde, performance qui lui permit de remporter le premier de ses six Grammy Awards.

En 1987, l'album suivant, "Whitney", qui comprenait les hits «Where Do Broken Hearts Go» et «I wanna dance with somebody», se construit sur son succès, mais ce sera le film de 1992 The Bodyguard  qui va scellé sa place comme l'un des artistes les plus vendus de tous les temps, restant au sommet des charts pendant des mois et  vendant plus de 44 millions d'exemplaires dans le monde entier.
En 1995, Houston joue aux côtés d’Angela Bassett, Loretta Devine, Lela Rochon, et dans son deuxième film Waiting to Exhale, un film ou quatre femmes afro-américaines sont aux prises avec des relations amoureuses. Houston  jouait, le personnage principal Savannah Jackson,  producteur de télévision qui tombe amoureuse d’un homme marié. Elle avait choisi le rôle parce qu'elle considérait le film comme "une percée pour l'image des femmes noires, car il les  présentait à la fois en tant que professionnels et en tant que mères bienveillantes". Après l'ouverture au numéro un et enregistrant des recettes d’une valeur de 67$ millions de dollars dans la Macroscopie des  États-Unis  et 81 millions de dollars dans le monde, il s'est avéré qu’un film ciblant principalement un public noir pouvait réaliser un cross over et atteindre un succès global. C’est ainsi que la voie fut ouverte à d'autres des films dote d’un casting exclusivement de race noire tels que « How Stella Got Her Groove back » et les films de Tyler Perry qui sont devenus populaires dans les années 2000.
Houston était l'artiste la plus primée de tous les temps, selon le Guinness World Records, ayant gagnée pas moins de 415  prix et distinctions honorifiques dans sa durée de vie, y compris deux Emmy Awards, six Grammy Awards, 30 Billboard Music Awards, 22 American Music Awards. Elle détient le record de tous les temps pour les American Music Awards  en tant qu’artiste solo féminine et  elle partage avec Michael Jackson le record du nombre des AMA jamais remporté en une seule année par un artiste, avec huit victoires en 1994. Houston a remporté un record de 11 Billboard Music Awards, lors de sa quatrième cérémonie en 1993. Elle a également eu le record de la plupart des AGF a remporté en une seule année, en glanant cinq récompenses à la cérémonie des 6e World Music en 1994.


En mai 2003, Houston fut placée au rang de troisième sur la liste de VH1 « des 50 grandes femmes de l'ère de la vidéo", derrière Madonna et Janet Jackson. Elle fut également classée au numéro 116 sur leur liste des "200 plus grandes icônes de la culture Pop de tous les temps". En 2008, le magazine Billboard  publiait une liste des 100 Hot All-Time Top Artistes pour célébrer le 50e anniversaire du classement des singles américain, Houston fut classée neuvième. De même, elle fut classée comme l'un des "Top 100 plus grands artistes de tous les temps" par VH1 en Septembre 2010. En Novembre 2010, Billboard  publiait son "Top 50 des artistes R & B / Hip-Hop  des 25 dernières années" dans cette liste Houston fut classée 3eme, car non seulement elle a placé huit singles au numéro 1 sur le tableau des chansons R & B / Hip-Hop, mais aussi elle a  placé cinq numéro 1 sur la catégorie des albums R & B / Hip-Hop.
Le premier album de Houston est répertorié comme l'un des 500 plus grands albums de tous les temps par le magazine Rolling Stone et Rock and Roll Hall of Fame dans la liste définitive des 200 artistes. En 2004, le Billboard a fait de son premier album de par son succès sur tous les charts, l'un des 110 meilleures œuvres  musicales de son histoire. L’entrée de Houston dans le secteur de la musique est considérée comme l'une des 25 meilleures cuvées musicales des 25 dernières années, selon US TODAY en 2007 ; il y est affirmé qu'elle a ouvert la voie à  Mariah Carey dans le palmarès des acrobaties vocales. En 1997, l'École Franklin à East Orange, New Jersey a été renommée  École  Whitney E. Houston. Académie des arts créatifs et du spectacle. En 2001, Houston fut la première artiste tout sexe confondu à recevoir un Prix d'excellence BET pour ses œuvres au cours de sa vie.
Houston fut également  l'une des artistes de musique ayant réalisé le plus grand nombre de best-sellers, après avoir vendu plus de 200 millions d'albums et de singles à travers le monde. Whitney Houston est morte le 11 Février 2011 à l’âge de 48 ans lui ont survécu sa fille Bobbi Kristina née de son union avec le chanteur de New Edition Bobby Brown.


Helen Johnson Sirleaf

Ellen Johnson Sirleaf (née le 29 Octobre 1938) est la 24e et actuelle présidente du Libéria. Elle a servi comme ministre des Finances sous la présidence de William Tolbert à partir de 1979 jusqu'en 1980,  année du coup d'État militaire, qui l’amènera  à quitter  le Liberia. Elle  occupera  des postes supérieurs dans diverses institutions financières. Elle fut  largement perdante lors de l'élection présidentielle de 1997. Plus tard, elle sera élu président à l'élection présidentielle de 2005 et  prendra ses fonctions le 16 Janvier 2006. Elle sera réélue avec succès  en 2011. Sirleaf est la première et actuellement la seule chef d'Etat de sexe féminin, élue en Afrique.
Sirleaf a remporté l'édition 2011 du Prix Nobel de la paix, conjointement avec Leymah Gbowee du Libéria et de Tawakel Karman du Yémen. Ces femmes ont été reconnues "pour leur lutte non-violente pour la sécurité des femmes et du droit des femmes à participer pleinement à la consolidation de la paix.


Wangari Maathai

Wangari Muta  Mary Jo Maathai (1 Avril 1940 au 25 Septembre 2011) était une militante écologiste kenyane et figure politique. Elle a fait ses études aux Etats-Unis au Mont Saint-Scholastica, à  l'Université de Pittsburgh, ainsi qu’à  l'Université de Nairobi au Kenya. Dans les années 1970, Wangari Maathai a fondé le Green Belt Movement, une organisation environnementale non gouvernementale, axée sur la plantation d'arbres, la conservation de l'environnement, et les droits des femmes. En 1986, elle a reçu le Right Livelihood Award, et en 2004, elle est devenue la première femme africaine à recevoir le Nobel de la Paix pour "sa contribution au développement durable, la démocratie et la paix." Maathai a été un membre élu du Parlement et a servi comme ministre adjoint de l'environnement et des ressources naturelles dans le gouvernement du président Mwai Kibaki entre Janvier 2003 et Novembre 2005. En outre, elle était un conseiller honoraire de la World Future Council. En 2011, Wangari Maathai est décédé des complications d'un cancer de l'ovaire le 25 septembre 2011.


Iman Abdul Majid

Iman Mohamed Abdul Majid (Somalien: Iimaan Maxamed Cabdulmajiid, en arabe: ايمان محمد عبد المجيد) (née le 25 Juillet, 1955), professionnellement connue sous le nom Iman (qui signifie «foi» en arabe), est un mannequin d’origine somalienne, et de nationalité américaine, actrice et entrepreneur, elle est considérée comme une pionnière dans le domaine des cosmétiques ethniques, elle est également connue pour son travail caritatif. Elle est mariée à David Bowie.
Alors qu'elle était encore à l'université, Iman fut découverte par le photographe américain Peter Beard, et par la suite  elle emménagea  aux États-Unis pour commencer une carrière de mannequin. Son premier contrat de mode fut avec Vogue un an plus tard en 1976. Elle ne tarda pas à faire la une de quelques-unes des couvertures de magazines les plus prestigieux, devenant Super Model incontournable.
Avec son long cou, grande, mince, avec les traits fins, les cheveux naturellement lisses, une peau a la couleur le cuivre-tonique et exotique, Iman connue un succès instantané dans le monde de la mode, même si elle insiste pour que ses traits et caractéristiques sont simplement atypiques aux femmes Somaliennes ; elle  devint une muse pour de nombreux créateurs de renom, y compris Halston, Gianni Versace, Calvin Klein, Issey Miyake, Donna Karan, et, en particulier, Yves Saint-Laurent.
Au cours de ses 14 ans comme modèle de haute couture, Iman a également travaillé avec de nombreux photographes notables, y compris Helmut Newton, Richard Avedon, Irving Penn et Annie Leibovitz
Après près de deux décennies de  modélisation, Iman  créa sa propre entreprise de cosmétiques en 1994, en se concentrant sur les difficultés à trouver des produits de beauté  pour les femmes nuancées et ethniques. Sur la base de ses années d'expérience mélangeant ses propres formulations pour maquilleurs à utiliser sur elle, elle avait une main personnelle dans le produit final et a également agi comme le visage commercial de la société.
En 2010, Iman Cosmetics est une entreprise générant 25 millions de dollars par an. Il est centré sur 4 formulations et 14 nuances, et est parmi les marques de produits cosmétiques les plus vendus sur le site de Walgreens.
Au cours de sa longue carrière de modélisation et de philanthropie, Iman a été le récipiendaire de nombreux prix. Le 7 Juin 2010, elle a reçu une icône de mode pour l’ensemble de ses réalisations, décerné par le Conseil des créateurs de mode d'Amérique (CFDA), un prix spécial réservé à «une personne dont la signature de style a eu une profonde influence sur la mode"


Serena Williams

Serena Jameka Williams (née le 26 Septembre, 1981) est une joueuse de tennis professionnel américain plusieurs fois numero1 mondial selon le classement de l’Association  du Tennis des femmes. Elle fut faite numéro 1 mondial des joueuses de simple dame en cinq occasions distinctes. Elle fut numéro 1 pour la première fois le 8 Juillet, 2002 et retrouva ce classement pour la cinquième fois le 2 Novembre, 2009.
Ses 27 titres du Grand Chelem la place  neuvième sur la liste des plus grandes joueuses de tennis de tous les temps: 13 en simple, 12 en double féminin, et 2 en double mixte. Elle est la joueuse la plus récente, tous sexes confondus, à avoir tenu tous les quatre titres du Grand Chelem en même temps, et seulement la cinquième femme dans l'histoire à  le faire. Elle était également la première femme,  avec sa sœur Venus Williams, de tenir tous les quatre titres du Grand Chelem en double simultanément depuis Martina Hingis en 1998. Ses 13 titres du Grand Chelem la classe sixième sur la liste de tous les temps. Williams occupe le quatrième rang pour ce qui est des  titres de Grand Chelem en simple femmes gagnés au cours de l'ère open, derrière Steffi Graf (22 titres), Chris Evert et Martina Navratilova (18 titres chacun). Elle a remporté plus de titres majeurs en simple, double, double mixte et que tout autre joueur actif, mâle ou femelle.
Williams a remporté deux médailles d'or olympique en double féminin. Elle a gagné plus d'argent des prix lors de sa carrière plus que tout autre athlète féminine de l'histoire. Serena a joué contre sa sœur aînée Venus dans 23 matches professionnels depuis 1998, Serena a gagné 13 de ces matches. Elles se sont rencontrés à huit finales de Grand Chelem,  Serena gagnant six fois. À compter de l'Open français de 2002, elles se sont affrontées  dans quatre finales du Grand Chelem consécutives, ce qui était la première fois  dans l’histoire de l'ère open que deux mêmes joueurs avaient  a contester quatre consécutives finales du Grand Chelem. La paire a remporté 12 titres du Grand Chelem en double  jouant ensemble. Elle est la première joueuse, mâle ou femelle, ayant gagné 5 titres en simple des internationaux d’Australie de l'ère open.
En Juin 2011, elle a été nommée l'une des «30 légendes du tennis féminin: passé, présent et futur" par le Time, magazine.


Mae Jemison

Mae Carol  Jemison (née le 17 Octobre, 1956) est une Afro-américaine docteur en médecine, et astronaute de la NASA. Elle est devenue la première femme noire à voyager dans l'espace quand elle est allée en orbite à bord de la navette spatiale Endeavour le 12 Septembre, 1992. Après ses études de médecine et un bref exercice de sa profession de médecin, Jemison a servi dans le Corps de la Paix (peace corps agence américaine) de 1985 à 1987. Elle a démissionné de la NASA en 1993 pour former une société de recherche sur l'application de la technologie à la vie quotidienne. Elle est apparue à la télévision à plusieurs reprises, y compris en tant qu'acteur dans un épisode de Star Trek: The Next Generation. Elle est une danseuse, et détient 9 doctorats honorifiques en sciences, ingénierie, lettres, et sciences humaines.


Condoleezza Rice

Condoleezza Rice (née le 14 Novembre, 1954)  politologue et diplomate Afro-américaine, elle a servi comme 66e Secrétaire d’Etat aux États-Unis (ministre des relations internationales), elle fut la première femme noire et  la deuxième personne d’origine Afro-américaine à occuper ce poste dans l'administration du président George W. Bush. Apres Colin Powell. Et  la deuxième femme (après Madeleine Albright). Rice fut le conseiller du président Bush sur la sécurité nationale durant son premier mandat, faisant d'elle la première femme à siéger dans cette position. Avant de rejoindre l'administration Bush, elle était professeur de sciences politiques à l'Université de Stanford où elle fut Provost de 1993 à 1999. Mme Rice a également siégé au Conseil national de sécurité en tant que spécialiste de l'Union soviétique et des affaires de l’Europe de l'Est, servant en tant que Conseiller auprès du Président George HW Bush lors de la dissolution de l'Union soviétique et la réunification allemande.
Après sa confirmation comme secrétaire d'État, Mme Rice a lancé la politique de la diplomatie transformationnelle, en mettant l'accent sur la démocratie dans le Grand Moyen-Orient. Son accent sur le soutien des gouvernements démocratiquement élus sera confronté à des défis lorsque le Hamas  remportera une majorité populaire dans les élections palestiniennes, tandis que les pays influents, y compris l'Arabie saoudite et l'Egypte  maintiendront des régimes autoritaires avec l'appui des États-Unis. Alors qu’elle était  secrétaire d'État, elle a présidé le conseil d’administration du Millennium Challenge Corporation.
En Mars 2009, Mme Rice est retournée à l'Université de Stanford en tant que professeur de science politique. Principal du département  Thomas et Barbara Stephenson  en politiques publiques de cet Institution. En Septembre 2010, Mme Rice est devenu  membre du corps professoral de la Stanford Graduate School of Business et  directrice de son Centre mondial pour l'entreprise et l'économie.


Maria Mutola

Maria de LurdesMutola  est née le 27 Octobre , 1972 à Maputo au Mozambique c’ est une athlète de nationalité Mozambicaine, qui s'est spécialisée dans le 800metre, surnommée   « Maputo Express ». Elle est la quatrième athlète à avoir participé  à six  Olympiades
Mutola est souvent considérée  comme la plus grande athlète du 800 mètres féminin de tous les temps. Elle n'a pas battu un record du monde, mais sa permanence, son record de médailles et de participation lors des championnats majeurs ainsi que sa capacité à rivaliser au plus haut niveau du sport depuis plus d'une décennie sont inégalées. (Les Jeux Olympiques de 2008 ont été ses sixièmes Jeux olympiques successifs.)
Mutola a remporté le bronze aux Championnats du monde d’athlétisme de l'IAAF  en 1997, et la médaille d'argent en 1999. Elle a également remporté l’or  au Championnat du monde Indoor d'athlétisme en 1997. Quelques semaines seulement après  que son père avait été tué dans un accident de voiture, elle  couru portant un ruban noir et dédia la victoire à sa mémoire. Au total, elle a remporté neuf titres du monde 800 m, aussi bien les championnats disputes à la fois intérieure (in doors) et qu’en plein air. Elle a remporté les Jeux du Commonwealth à deux reprises, après que le Mozambique eut a été admis au Commonwealth en 1995, et a également remporté la Coupe du Monde de l'IAAF , en   représentant l'équipe de l'Afrique, quatre fois de suite.
Son plus grand moment, cependant, fut aux Jeux olympiques de Sydney en 2000, quand Mutola finalement remporta l'or olympique, en  battant ses grandes rivales Stéphanie Graf et Kelly Holmes. Elle  retourna au Mozambique après sa victoire olympique, des foules immenses vinrent l’acclamer et une route lui fit dédiée à Maputo.
Elle a poursuivi le succès  au cours de la saison 2001, en se saisissant du titre mondial à Edmonton , titre qu’elle s’octroiera à nouveau en 2003 à Paris. Il fut largement estimé que Mutola avait couru tactiquement pendant la course  de 2003, en imprimant un rythme lent afin d’aider  sa partenaire d’entrainement Kelly Holmes. Cette stratégie permis à  Holmes de gagner l’argent. Mutola resta invaincu en 2003 et  fit  de nouveau la une  cette année, lors de la course Mémorial van Damme en Belgique. En gagnant  a Bruxelles, cela signifiait qu'elle était la seule gagnante du jackpot de  l’IAAF d’un million de dollars, attribué aux athlètes qui sont restés invaincus pendant la série des compétitions de l’IAAF Golden League . Elle remit une partie de ses gains à la fondation qu'elle avait créée en son nom au Mozambique.
Visant à devenir la première femme à défendre avec succès le titre des 800m  aux Jeux olympiques en 2004, ses cinquièmes olympiade, Mutola termina hélas quatrième, et hors de médailles. Malgré le fait qu’elle souffrait d'une blessure aux ischio-jambiers, Mutola était en pole position pour la médaille d'or jusqu'à ce que dans les derniers mètres de la course, elle lâcha et se fit rattraper puis dépassée par  trois athlètes, y compris l'éventuelle championne, son ancienne partenaire d'entraînement Kelly Holmes. En 2005, elle était encore sous

l’emprise de ses blessures, elle subira d’ailleurs plusieurs revers face à des adversaires qu'elle aurait normalement facilement battu. Elle se sépara finalement à l'amiable avec son entraîneur Margo Jennings, avant de recouvrer une bonne forme physique en 2006, quand elle  remporta le titre du monde en salle pour la septième fois établissant ainsi un autre record.
Lors des Championnats du monde IAAF 2007, Mutola était en lice pour une médaille d’or en rentrant dans la dernière ligne droite, cependant elle abandonna la course dans les derniers mètres.
En 2008, le record à 800 mètres d'Afrique détenu par Mutola fut battu par la jeune Jelimo Pamela du Kenya. Mutola décida que les Jeux olympiques de 2008 seraient ses derniers championnats majeurs, et elle termina cinquième du 800 mètres de la finale olympique . Elle a mis publiquement un terme à sa carrière d'athlétisme qui dura 21 ans,  lors du meeting d’athlétisme de  Weltklasse à  Zürich en suisse immédiatement après les Jeux olympiques.


Laura Flessel

Laura Flessel-Colovic est une épéiste française, elle est  née le 6 Novembre 1971 à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. Elle est mariée à un journaliste français et a une fille, Leilou qui est âgé de sept ans. Elle jongle entre sa carrière d'escrime, et son travail au bureau de la  promotion des voyages d'affaires à Paris à l’office du tourisme ceci lui permet de mieux  gérer son  temps tout en restant concentré sur sa carrière sportive.

Laura Flessel-Colovic a été accroché à l'escrime à l'âge de sept ans, après avoir regardé  la légende française Jean-François Lamour à la télévision. Elle abandonna ses cours de danse pour  rejoindre le club d'escrime local, et peu à peu fit son chemin à travers les compétitions locales et régionales. Elle  quitta sa famille et ses amis à 19 ans pour  s'installer à Paris pour se concentrer sur sa carrière. Son travail acharné et une formation intensive fut amplement récompensé quand elle  remporta le Championnat panaméricain en 1991, 1992 et 1994. Laura Flessel-Colovic arriva également  en troisième position au Championnat du monde 1995.

Laura Flessel-Colovic a attiré l'attention de tout le monde avec la paire de médailles d'or  qu’elle conquit aux Jeux olympiques d'Atlanta en 1996. Elle  termina  en tant que finaliste  lors du championnat mondial d’Escrime de 1997. Elle enchaina le succès avec trois titres de championne du monde en 1998 et 1999. Elle fut  médaillée de bronze aux Championnats du monde de 2001, après avoir donné naissance à sa fille plus tôt cette année-là. Elle fut

 suspendu pour trois mois en 2002 après avoir échoué un test antidopage. Elle avait été testée positif pour le glucose Coramine une substance interdite. Elle  blâma les médecins de l'équipe de France de  lui avoir donné un médicament disponible dans toutes les grandes surfaces en France. Laura Flessel-Colovic revint en force stupéfiant le monde lors des Jeux olympiques d'Athènes en 2004, remportant deux médailles, une d'argent et une médaille de bronze dans l'individuel  et  les épreuves par équipes, respectivement. Elle remporta aussi par  deux fois la Coupe du Monde en  individuelle en 2002 et 2003. Aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, elle atteint les quarts de finale de l'épée féminine individuelle.

Laura Flessel-Colovic a été surnommée "la Guêpe" pour son caractère agressif et compétitif pendant la compétition. Elle est la seule épéiste  à avoir remporté cinq médailles dans l’équipe féminine françaises aussi bien aux jeux  olympiques d’été que d'hiver. Son succès a également fait d'elle une héroïne dans les pages sportives. Laura Flessel-Colovic au même titre que l’équipe nationale de football française les bleus et championne du monde en 1998 et  d'Europe en 2000 comme une icône positive du visage multiethnique de son pays.


Calixthe Beyala

Calixthe Beyala est née en 1961, elle est une écrivaine française d'origine camerounaise. Elle a grandi à Douala. Avec l’une de ses sœurs,  elle  quitte le Cameroun pour la France en 1978 alors qu’elle n’a que 17 ans pour poursuivre ses études. Elle se mariera, et mettra au monde deux enfants. Elle fait partie des écrivains africains les plus prolifiques de l'ère postcoloniale. Elle a écrit à ce jour pas moins de 18 romans et publié un nombre incommensurable d’article de presse.
Calixthe Beyala est l'un des personnages les plus controversés de la scène littéraire contemporaine Française et Africaine, et elle est également l'un des écrivains francophones les plus lus dans le monde. Elle a publié 18 romans et plusieurs essais dans les grandes maisons d'édition françaises et a reçu plusieurs prix, tels que le Grand prix littéraire de l'Afrique noire (1993), le Prix François Mauriac de l'Académie française (1994), le Prix tropique (1994) et le prestigieux Grand Prix du Roman de l'Académie française (1996). Malgré ce formidable succès, l'auteur est loin d'être universellement apprécié. Elle a été confrontée à des accusations de plagiat, de pornographie, ou d’animosité pathologique envers les hommes par certains de ses détracteurs. En 2011, Beyala est l'un des rares intellectuels à avoir exprimer leur soutien à Mouammar Kadhafi de la Libye, et a Laurent Gbagbo de la Côte-d'Ivoire, face à l’implication des puissances occidentales et des forces de  l'OTAN dans ces différents conflits, ingérence qu'elle considérait comme une violation flagrante de la souveraineté des peuples Africains, prétendant que le  racisme et le pillage des richesses du continent noir par l'Occident était en fait le  principal objectif de ces interventions musclées.

Parmis ses œuvre les plus lues on peut compter

·  C'est le soleil qui m'a brûlée 1987 Oxford: Heinemann; Librio, 1997,

·  Tu t'appelleras Tanga, Stock, 1988,

·  Le petit prince de Bellevile, A. Michel, 1992,

·  Maman a un amant, Editions J'ai lu, 1993, Grand Prize of Literature of Black Africa

·  Asséze l'Africaine, A. Michel, 1994, François Mauriac Prize of the Académie française

·  Lettre d'une africaine à ses sœurs occidentales, Spengler, 1995

·  Les Honneurs perdus, A. Michel, 1996, Grand Prix du roman de l'Académie française

·  La petite fille du réverbère, Albin Michel, 1998

No comments for this post

Add a comment

Post categories

No blog categories

Post archives

No blog archives

Flashmag is a production of MEDIANET.LLC all rights reserved