Flashmag,the sharpness in news and leisure...

Voyage à Saint-Kitts-et-Nevis

February 15, 2013 1 Comment

Voyage à Saint-Kitts-et-Nevis

Enivrante beauté naturelle,  ciel ensoleillé, eaux chaudes, et  plages de sable blanc se combinent pour faire de St. Kitts un des endroits les plus séduisants des Caraïbes. Christophe Colomb a repéré Saint-Kitts en 1493, quand l’ile était peuplée de tribus indigènes. Cependant, les Européens n'ont pas colonisé  la région, avant l'arrivée des Britanniques en 1623. Son emplacement stratégique et le précieux commerce du sucre, conduit à un développement avancé et luxueux qui  qui en fit l’une des meilleures  colonies des Caraïbes.

La Fédération de Saint-Kitts-et-Nevis également connu comme la Fédération de Saint-Christophe-et-Nevis), situé dans les « Iles sous le Vent », est une fédération de deux îles  dans les Antilles. C’est le plus petit État souverain des Amériques, tant en superficie qu'en population.

La ville capitale et le siège du gouvernement de l'Etat fédéré, est Basseterre  située sur la plus grande île de Saint-Kitts. La plus petite île de Nevis se trouve à environ 2 miles (3 km) au sud-est de Saint-Kitts, à travers un canal peu profond appelé "The Narrows".

Historiquement, la dépendance britannique d'Anguilla faisait également partie de cette union, qui était alors connu collectivement comme Saint-Christophe-Nevis et Anguilla. Saint-Kitts-et-Nevis font géographiquement partie des îles sous le vent. Au nord-nord-ouest se trouvent les îles de Saint-Eustache, Saba, Saint-Barthélemy, Saint-Martin/Sint Maarten et Anguilla. A l'est et au nord-est sont Antigua-et-Barbuda, et au sud-est de la petite île inhabitée de Redonda, et l'île de Montserrat, qui dispose actuellement d'un volcan actif (voir Soufrière Hills).

Saint-Kitts-et-Nevis ont été parmi les premières îles des Caraïbes à être colonisée par les Européens. Saint-Kitts a accueilli les premières colonies anglaises et françaises dans les caraïbes, et fut intitulée «La colonie mère des Indes occidentales".

Saint-Kitts fut nommée «Liamuiga» par les Indiens qui habitaient l'île de Kalinago. Ce nom, à peu près traduit en français signifie «terre fertile», un témoignage de la richesse du sol volcanique de l'île et sa productivité élevée.

Le nom précolombien  de Nevis   était "Oualie», qui signifie «la terre aux belles eaux», sans doute une référence aux sources d'eau douce de l'île et de nombreuses sources chaudes volcaniques

Christophe Colomb, en apercevant ce que nous appelons aujourd'hui Nevis en 1498, lui donna le nom de  île San Martin (Saint-Martin). Cependant, la confusion de nombreux   navigateurs et la mauvaise cartographies  des petites îles de l'archipel des Leeward, emmena   ce nom à  être accidentellement transféré à une autre île, celle que nous connaissons aujourd'hui  comme l’ile Franco/Hollandaise Saint Martin /Sint Maarten .

Le nom actuel «Nevis» est dérivé de l’appellation espagnole,  Nuestra Señora de las Nieves

(Le nom original était l'espagnol archaïque "Noestra Sinora de las Neves»), par un processus d'abréviation et anglicisation il devint Nevis. L’appellation  originale espagnole  signifie Notre-Dame des Neiges. On ne sait pas qui a choisi ce nom pour l'île. Cependant  il s'agit d'une référence historique, d'un miracle du IVe siècle catholique: une chute de neige sur la colline de l'Esquilin à Rome. On peut supposer que les nuages ​​blancs qui habituellement enguirlandent le haut du pic Nevis  rappelèrent à  quelqu'un l'histoire de la chute de neige miraculeuse dans un climat chaud. L'île de Nevis, lors de la colonisation britannique fut dénommée «Dulcina», un nom qui signifie «la sucrée,  le bonbon» Son nom d'origine espagnole, "Nuestra Señora de las Nieves", a finalement été maintenu, bien qu'il fut finalement réduit à «Nevis».

Cinq mille ans avant l'arrivée des Européens, l'île fut colonisée par les Amérindiens. La dernière vague d'arrivées autochtones américains, les Kalinago,  arrivèrent  environ trois siècles avant les Européens. Les îles furent découvertes par les Européens à travers une expédition espagnole de Colomb en 1493. En 1538, les Huguenots français, établirent un campement sur Saint-Kitts mais ce campement  fut  détruit par les Espagnols, peu après et les survivants furent déportés. En 1623, un campement fut  établi par les anglais ; il fut bientôt suivi par les colonies françaises, l'île fut  divisée par voie d'accord. Différents des habitants  de beaucoup d'autres îles, le peuple kalinago indigène  sur l'île,  permit  aux Européens de coloniser Saint-Kitts. En 1626, les colons anglo-français  massacrèrent  les Kalinagos.

Une expédition espagnole,  fut envoyée pour  faire valoir des prétentions espagnoles, elle détruisit  les colonies anglaises et françaises, et les colons, furent  déportés vers leurs pays respectifs en 1629. Dans le cadre du règlement  de la guerre en 1630, les Espagnols permirent le rétablissement des colonies anglaises et françaises.

Pendant que  la puissance espagnole  déclinait, Saint-Kitts  devint  la base de choix pour l'expansion anglaise et française dans les Caraïbes, les îles d'Antigua, Montserrat, Anguilla et Tortola pour les Anglais, et  la Martinique, l'archipel de la Guadeloupe et  Saint-Barth pour les Français furent colonisées à partir de celle-ci. Au cours de la fin du 17ème siècle, la France et l'Angleterre se battaient pour le contrôle de Saint-Kitts. Elle fut cédée à la Grande-Bretagne en 1713.

Bien que de petite taille, et séparée par seulement 2 miles (3 km) de l'eau, les

deux îles ont été vues et gouvernées, comme 2 différents états jusqu'à la fin du 19ème siècle, quand ils furent  forcés a s’unifié avec l'île d'Anguilla par les Britanniques. A ce jour, les relations sont tendues, avec Saint-Kitts, Nevis l’accusant de négliger ses besoins.

Saint-Kitts-et-Nevis, avec Anguilla,  devinrent  un état associé avec une autonomie interne

complète en 1967. Les Anguillais se rebellèrent après, et leur île fut autorisée à se séparer des autres en 1971. Saint-Kitts-et-Nevis a obtenu son indépendance en 1983. Il est le dernier Etat souverain dans les Amériques. En Août 1998, un référendum  sur la question de séparer  Nevis de Saint-Kitts, n’atteint  pas  la majorité des deux tiers nécessaire.  À la fin de Septembre 1998, l'ouragan Georges  causa  environ $ 458 millions en dommages, la croissance du PIB fut limitée pour les années  suivantes. Georges était le pire ouragan à frapper la région au cours du siècle.

Le pays est un royaume indépendant du Commonwealth avec la reine Elizabeth II comme chef de l'Etat. Elle est  représentée à Saint-Kitts-et-Nevis par un gouverneur général, qui agit sur le conseil du Premier ministre et du Cabinet. Le Premier ministre est le chef du parti de la majorité de la Chambre, et le cabinet conduit les affaires de l'Etat.

  • Love commands - July 11, 2017 10:53 AM

    On this page you can read my interests, write something special.

Add a comment

Flashmag is a production of MEDIANET.LLC all rights reserved